Revue de presse: 400 personnes au vernissage pour les 25 ans du musée de Pont-Aven

Publié le par ebft

25-ans-musee-pont-aven.jpg

 

Louis-Marie Le Breton, le président des Amis du Musée de Pont-Aven, a rappelé que l'association, qui compte 500 adhérents, a offert 143 oeuvres au musée «que nous avons payées intégralement et nous avons accompagné la mairie pour ainsi dire dans la totalité de ses achats d'oeuvres, à hauteur de 20% de ce qui restait après subventions».

 

 

Pour la toute nouvelle exposition célébrant ses 25 ans, le musée des beaux-arts de Pont-Aven a fait le plein, samedi soir. Près de 400 personnes ont assisté aux discours d'inauguration de «25ans d'acquisitions», présentée jusqu'au 3janvier. De nombreux donateurs et amis du musée étaient présents pour l'occasion ainsi que Pascal Mailhos, préfet du Finistère et des élus, parmi lesquels, Jean-MichelLe Boulanger, vice-président chargé de la culture et des pratiques culturelles au conseil régional de Bretagne.

Un don de 25.000dollars

Dans son discours, Isabelle Biseau, le maire, est revenue sur l'achat du tableau «Les Goémoniers», d'André Jolly, qui avait l'objet d'un débat lors du dernier conseil municipal. Elle a annoncé l'obtention par la commune d'une subvention de 55% de la part du Fram (Fonds régional d'acquisition des musées) et remercié publiquement les petits enfants d'André Jolly pour avoir offert au musée les huit oeuvres préparatoires de la gestation de la toile. Autre effet de surprise du maire: l'annonce d'un don de 25.000dollars (près de 18.000€) de la part de John Young, le président de la Fondation Florence Gould, à l'occasion des 25 ans du musée et en l'honneur de Jean-Claude Rivet (le précédent maire) et de sa femme Fernande.

Nouvelle opportunité?

Jean-Pierre Le Tennier, le directeur général du CMB, a, pour sa part, rappelé que le groupe suit le développement du musée depuis 23 ans. «Nous souhaitons poursuivre dans cette voie pour permettre au musée de réaliser chaque année de nouvelles acquisitions. Je crois que ce ne sont pas les opportunités qui manquent. J'ai cru entendre que dans huit jours, à Senlis, l'hôtel des ventes mettra aux enchères un tableau de Maurice Denis et qu'il révèle bien des qualités».

 

Source Le Télégramme édition du 11 Octobre 2010

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article