Précisions sur Meijer de Haan 2/8: Années de formation

Publié le par ebft

portrait-d-une-vieille-israelite.gif

Meijer de Haan (1852-1895) Type ou Portrait d’une vieille Israélite Vers 1880, Huile sur toile H. 63 ; L. 52 cm Amsterdam, Rijksmuseum © DR

 

Années de formation

 

En 1874, Meijer de Haan est reçu à l'Académie nationale des beaux-arts, en classe dessin. Malade, il n'y demeure que quelques mois, mais continue ensuite à travailler. Ses oeuvres conservent la marque de l'éducation reçue dans l'atelier de Greive. De Haan demeure à l'écart des innovations artistiques de l'époque.

Durant les années 1870, la famille De Haan connaît de nombreux bouleversements. Samuel, le plus grand frère de Meijer, ouvre une boulangerie en 1872. Mietje, leur mère meurt en 1875, et, en 1877, Meijer emménage chez Samuel et semble participer activement au développement de la fabrique de pain familiale, ce qui lui assure des revenus confortables.
Il n'abandonne pas pour autant la peinture, au contraire, puisqu'il appartient à l'éminente société d'artistes Arti et Amiticiae, dont Greive était un membre actif et administrateur. C'est par l'intermédiaire de cette société que De Haan expose au Salon de Paris de 1879 et 1880, ou participe régulièrement à la Triennale des maîtres vivants organisée dans sa ville.

 

Source Musée d'orsay

Publié dans meyer de haan

Commenter cet article