2006 - La Maison Marie-Henry change de statuts

Publié le par ebft

En l'absence du président Jean-Michel Soichot, c'était à Bernard Frédet que revenait la charge des débats.

 

 

 

 

 


La dernière assemblée extraordinaire de la Maison Marie-Henry avait lieu à Saint-Jacques, le mois dernier. L'ordre du jour concernait le changement de certains statuts pour le devenir des lieux.


Ronan Taburet, qui a en charge l'exposition institutionnelle, avait préparé un texte en remplacement de l'article 2.3 de la précédente formulation. Pour M. Taburet, il est essentiel de préserver le lieu dans sa destination actuelle; l'article pouvant être aménagé, mais dans certaines conditions seulement. Le problème d'un local d'exposition s'est donc une nouvelle fois posé, pour faciliter un élargissement dans l'offre d'expositions à côté de la maison, peu spacieuse. En l'absence du président Jean-Michel Soachot, c'était à Bernard Frédet que revenait la charge des débats. Au terme de nombreuses discussions, la totalité des membres se mettra d'accord sur une interprétation collégiale de l'article 2.3, dans une ambiance de satisfaction générale.

Le vice-président Frédet homme de consensus

En effet, après avoir exposé son point de vue, et après l'intervention de Mme Geffroy, adjointe à la culture, le vice-président trouvera les bons mots pour une révision du texte acceptée par tous. Ainsi le nouveau texte sera adopté comme suit : l'association des amis de la Maison Marie-henry a pour but de « participer au développement culturel de la commune dans les domaines artistiques, en organisant des expositions, rencontres, colloques, manifestations, principalement dans le cadre historique de la maison Marie-Henry, des années 1890, de l'Art des Nabis et de leur descendance. Egalement, en d'autres lieux, organiser ou participer à des manifestations culturelles. Enfin, enrichir les connaissances du public et favoriser l'éveil et la formation des enfants au riche patrimoine historique et artistique du Pouldu et de sa région. » C'est le mot « principalement » qui modifie le texte dans le temps et favorise la présence de courants artistiques différents, préservant cependant le sens originel de l'association et le respect des dates habituelles. Bernard Frédet a donc su trouver la bonne formulation qui garantit l'avenir sans fermer les portes à la création...

Une communication plus large

Dans un souhait de développement et d'augmentation de la fréquentation du lieu, un point presse est annoncé par Victor Mauxion, auteur d'une superbe affiche pour la première exposition de la saison avec l'artiste Jean-Renault. Toutes les radios régionales seront contactées, ainsi que les rédactions des journaux régionaux et la presse nationale, de même que les télévisions qui recevront très prochainement une invitation haute en couleurs.

 

 

 

source le télégramme édition du 9 mars 2006

Commenter cet article