Maison Marie-Henry. Le réveil de l'association

Publié le par ebft

L'association Les amis de la maison Marie-Henry a tenu une assemblée générale extraordinaire, vendredi après midi, à Saint-Jacques. Sur les 39 adhérents, 32 étaient présents ou représentés. L'association avait choisi la mise en sommeil, le 19 décembre 2008. Elle revient sur le devant de la scène cloharsienne.

Fréquentation exponentielle du site

La réunion a débuté par la modification des statuts. L'association a pour objet «de faire connaître la Maison et les artistes qui l'ont fréquentée, de participer au développement culturel et historique de Clohars, en tous lieux, y compris Internet». «La fréquentation du site depuis le début de l'année est exponentielle, a précisé», Éric Bienfait, qui en a la charge. Par ailleurs, le bureau a rappelé que depuis 1995, La Maison Marie-Henry est une marque déposée. L'utilisation du nom (par exemple droit d'entrée payante, ventes d'affiches...) est soumise à des règles. En ressources, l'association ne dispose plus des droits d'accès à «la Buvette de la plage», mais il lui reste des cartes, des affiches, des livres. Elle peut, d'autre part, recevoir des subventions de tout organisme privé ou public. Le bureau a présenté, ensuite, divers projets. Le plus abouti résulte d'une collaboration avec la faïencerie Henriot et Claude Huart. Les amis de MMH ont souhaité célébrer différents événements: 150e anniversaire de la naissance de Marie Henry, 120e anniversaire de la naissance de sa fille aînée et l'arrivée de Paul Gauguin au Pouldu, 20e anniversaire de la reconstitution historique de la «Buvette de la plage». Le peintre et graveur Claude Huart a été sollicité pour créer une coupe dont la réalisation a été confiée à la faïencerie quimpéroise.

Souscription pour financer 120 coupelles

Une souscription est ouverte pour la réalisation de cette faïence unique en édition limitée à 120 exemplaires et en exclusivité pour l'association. Chaque pièce sera numérotée, fabriquée et peinte à la main, signée, livrée dans un emballage aux couleurs de la faïencerie, accompagnée de son certificat d'authenticité. Danielle Lécuyer, représentant Michel Merle, le directeur de la faïencerie, a remis au peintre cloharsien «l'exemplaire de l'artiste» qualifiant le projet «de très beau et touchant». Un autre projet va voir le jour. Cet été, à Riec, aura lieu une exposition des oeuvres de Claude Huart. L'association va prêter des gravures lui appartenant. Un autre est en gestation: une série de conférences de René LeBihan, conservateur du musée de Brest, sur l'histoire de l'art. Cela pourrait se faire à Quimperlé, en collaboration avec la mairie.

source Le Télégramme édition du 18 mai 2009

Voir également notre article: souscription "coupe Marie Henry"

Commenter cet article