Revue de Presse: Yves de Kerouallan : une oeuvre à découvrir au musée de Pont-Aven

Publié le par ebft

kerouallan-pont-aven.jpg

 

Yves de Kerouallan, (1895-1984), natif du Morbihan, fut un peintre solitaire et discret. Le musée, fidèle à sa vocation de présentation des artistes bretons méconnus, rend hommage au peintre en présentant un ensemble de 70 oeuvres réunies sous le titre, Ombres et lumière en Bretagne. Processions, scènes de pardons et de ports de pêche, à découvrir dès samedi.

 

De longues recherches

 

« Moi-même, avant d'arriver en Bretagne, je ne connaissais pas Yves de Kerouallan. C'est Hervé Duval, collectionneur, qui m'a fait connaître cet artiste. J'ai été très séduite par son oeuvre, mais seulement 20 tableaux étaient connus. Trop peu pour présenter une exposition » commence Estelle Guille des Buttes-Fresneau, le conservateur du musée. Avec Hervé Duval, elle a tout de même souhaité engager des recherches. Près de trois ans plus tard, ils ont estimé la production d'Yves de Kerouallan à une centaine d'oeuvres. « Il faut savoir que l'artiste peignait peu, lentement, et ne répondait à aucunes commandes. Ses oeuvres, il les offrait surtout à ses proches. La majorité des oeuvres présentées provient donc de collectionneurs particuliers, pour la plupart Bretons », poursuit le conservateur.

Pour cette exposition une quinzaine d'oeuvres ont été restaurées et beaucoup réencadrées, dont les Goémoniers. « Le cadre était infesté d'insectes, et à quelques jours de l'exposition nous avons pu sauver la peinture », raconte Estelle Guille des Buttes-Fresneau.

 

Une oeuvre de gaucher

 

Kerouallan ayant perdu son bras droit pendant la guerre, il fut contraint d'apprendre le dessin de la main gauche. « Il a aussi avoué qu'il aurait préféré être sculpteur que peintre, mais c'était trop difficile pour lui. » Traits épais, compositions très structurées, grands personnages, jeux d'ombres et de lumières, la peinture d'Yves de Kerouallan est d'un style plutôt synthétique, influencé par l'école de Pont-Aven, « Il appréciait Gauguin, et aussi Charles Cottet dont l'oeuvre était très sombre et dont il a un peu hérité. »

 

Exposition, du 29 janvier au 22 mai. Tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h. Tarifs : 4, 50 €. Réduit : 2, 50 €. Gratuit - de 18 ans. Visites guidées : + 2, 50 €. Catalogue de l'exposition : Yves de Kerouallan (1895-1984), ombres et lumières en Bretagne, édité par Cloître imprimeur, reproductions couleurs, 19,50 €. Contact au 02 98 06 14 43.

 

 

Source Ouest France édition du 28 Janvier 2011

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article