Revue de presse: Le tableau de Kerouallan part à Pont-Aven (Ouest France)

Publié le par ebft

redon-kerouallan.jpg

 

Une toile a été décrochée, hier, de la salle des mariages de l'hôtel de ville. Direction une exposition à Pont-Aven.

 

Plus d'un Redonnais l'a déjà vue... sans vraiment la voir. Une toile signée Yves de Kerouallan orne l'un des murs de la salle des mariages de l'hôtel de ville depuis 1984. « Un don de la famille de l'artiste à son décès », précise Chantal Noblet, adjointe au patrimoine.

Hier, la toile a été décrochée avant de prendre la direction de Pont-Aven pour rejoindre une soixantaine d'oeuvres du peintre. Le musée des Beaux-Arts a en effet décidé de consacrer une rétrospective à Yves de Kerouallan du 29 janvier au 22 mai. « Pour mettre en lumière des peintres oubliés de l'école de Pont-Aven », ajoute Chantal Noblet.

Enseignant à Saint-Sauveur

Né à Pluvigner en 1895, Yves de Kerouallan a été, entre autres, enseignant à Saint-Sauveur. « Il habitait le quartier du port. Je me souviens de sa silhouette, son chapeau, son imper beige et sa grande écharpe rouge », raconte Chantal Noblet.

L'artiste avait aussi la particularité d'avoir perdu son bras droit lors de la Première Guerre mondiale. « Cela ne l'avait pas empêché de faire les Beaux-Arts », relève Yves Dollé, secrétaire du Lions Club. L'association s'est investie pour faciliter la préparation de l'exposition consacrée à Yves de Kerouallan.

En finançant le travail de restauration de certaines toiles. En sollicitant aussi la municipalité pour qu'elle prête la toile installée dans la salle des mariages. « En échange, précise Claude Sachot, président du Lions Club, nous mettons à la disposition une oeuvre de Lionel Floch. Le temps que le tableau revienne. »

 

Source Ouest France édition du 12 janvier 2011

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article