Précisions sur Meijer de Haan 4/8: Séjour à Paris

Publié le par ebft

botte-d-ail-et-pot-d-etain.gif

Meijer de Haan (1852-1895), Botte d'ail et pot d'étain, Huile sur toile H. 32 ; L. 40 cm, Rennes, musée des Beaux-Arts, dépôt du musée d'Orsay© RMN (Musée d'Orsay) / Adelaïde Beaudouin

 

Séjour à Paris

 

A Paris, De Haan, accompagné d'Isaacson, loge dans un premier temps chez son compatriote Theo van Gogh, rue Lepic. Etait-il, avant son arrivée, déjà au fait du mouvement impressionniste et des autres courants d'avant-garde qui animent la capitale française ? Rien ne permet de le déterminer. Mais très rapidement, son art va connaître une évolution radicale qui témoigne certes des dispositions créatives du peintre, mais aussi de l'influence profonde excercée par Paul Gauguin, rencontré grâce à Theo.
Les oeuvres narratives et anecdotiques, graves et sombres peintes par De Haan aux Pays-Bas, et celles aux couleurs vives et contrastées de sa période française sont étonnamment différentes.

Theo tient son frère Vincent au courant des activités de De Haan et d'Isaacson. Dans une lettre, Vincent van Gogh, délivre ce conseil : "Si ce sont vraiment des peintres qui essaient de progresser dans les champs vierges, recommande-leur franchement le Midi. […] je remarque de plus en plus que ceux du Nord se fient à leur aptitude à manier la brosse, et au soit-disant "pittoresque" plutôt qu'au désir d'exprimer quelque chose par la couleur elle-même".
Finalement, "l'école" que De Haan rejoint ne se situe pas dans le Midi, mais en Bretagne, avec le groupe qui se constitue de manière informelle autour de Gauguin à partir de 1886. Au mois d'avril 1889, De Haan se décide à partir pour Pont-Aven, où Gauguin le retrouve bientôt.

 
source Musée d'Orsay

Publié dans meyer de haan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article