Musée de Pont-Aven. Trois expos au programme

Publié le par ebft

poliakoff-pont-aven.jpg
Le musée des Beaux-Arts de Pont-Aven fête ses 25 ans. Trois expositions sont programmées cette année. La première, celle du Russe Serge Poliakoff, est visible jusqu'au 30 mai.

P
our la première exposition présentée cette année, le musée de Pont-Aven accueille des oeuvres de l'artiste russe Serge Poliakoff (1900-1969), jusqu'au 30 mai. Un hommage à cette figure de l'art abstrait, qui coïncide avec le calendrier national, puisque la France célèbre, cette année, les échanges culturels franco-russes. Les oeuvres sont exposées de manière chronologique «pour sensibiliser les visiteurs à l'évolution de Poliakoff», précise Estelle Guille des Buttes, conservateur du musée et commissaire de l'exposition.

Premier séjour en Bretagne en 1940

La musique a d'abord été le gagne-pain de Serge Poliakoff, puisqu'il n'a pu vivre de sa peinture qu'à partir de 1952. Mais dès les années 36-37, le Russe se lance dans la technique de l'art abstrait. Ses tableaux se caractérisent par un jeu de couleurs et par un «travail de juxtaposition et de superposition des couches», souligne la commissaire de l'exposition. L'artiste est venu à plusieurs reprises en Bretagne, son premier séjour datant de 1940. Illoge alors chez des amis russes, propriétaires du château de Keriolet, à Concarneau. Pendant ses escales bretonnes, il en profite notamment pour réaliser, au crayon ou à l'aquarelle, des Bretonnes en coiffe. Certaines de ses oeuvres sont d'ailleurs présentées au musée. Voyant les menhirs, l'artiste disait, non sans humour, «ces rochers ont pris mes formes!».

Mieux faire comprendre l'art abstrait

Pour mieux cerner le personnage et son oeuvre, chaque visiteur se voit remettre, à l'entrée, un document d'information. Car l'art abstrait laisse souvent le public un peu perplexe, et le conservateur du musée aimerait un peu moins entendre le fameux: «Moi aussi, je pourrais le faire!»

Paul Ranson et les femmes

Deux autres expositions sont programmées au musée. Les tableaux de Paul Ranson (1861-1909) seront présentés du 5 juin au 3 octobre. Le parcours de l'exposition sera organisé en thématiques qui reflètent l'imprégnation de son oeuvre par son histoire personnelle. L'occasion pour les visiteurs de découvrir la place prépondérante qu'occupaient les femmes dans son travail. La soixantaine d'oeuvres sélectionnée fait la part belle aux représentations féminines, dont l'érotisme est sous-jacent.

Un quart de siècle d'acquisitions

Enfin, pour fêter ses 25 ans, le musée mettra en avant un quart de siècle d'acquisitions, du 9 octobre au 3 janvier 2011. Les oeuvres les plus remarquables de la collection seront présentées dans toutes les salles du musée selon un parcours chronologique. Les oeuvres des premiers peintres venus à Pont-Aven à partir de 1850, celles de Gauguin, Bernard ou encore Sérusier, mais aussi celles d'artistes du XXesiècle sortiront des réserves pour l'occasion.

source le télégramme édition du 3 mars 2010

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article