Le graveur Georges Le Fur travaille sur l'exil à la Longère de Clohars-Carnoët

Publié le par ebft

georges-le-fur-longere.jpg

 

Rencontre

 

Depuis le 3 mai, Georges Le Fur s'est exilé à la Longère où il travaille jusqu'au 27 juin afin de préparer son exposition dans le même bâtiment. Cette exposition sur le thème de l'exil sera présentée cet été, dans le cadre des Arts en balade.

 

Né à Dakar il y a 55 ans, l'artiste est un autodidacte de la peinture qu'il pratique depuis toujours En 1980, il part à l'aventure courir le monde, exerçant divers métiers pour vivre et en 1980, il est de retour à Lorient, après avoir traversé l'Atlantique sur un esquif de 7 mètres.

C'est en 1985 que l'artiste peintre rencontre Claude Huard, l'artiste graveur cloharsien. Il se consacre dès lors entièrement à la gravure sur bois, participant à une trentaine d'expositions, en Bretagne, Paris et à l'étranger, illustrant des textes, jusqu'en 1996 d'Ernest Jünger, puis en 97 réalise ses premiers travaux sur « les exodes ».

Artiste voyageur

Par la suite, 14 gravures illustreront le voyage de Saint-Brandan, ce sera également l'exposition internationale d'Alger, les cours de gravure sur bois à l'école des Beaux-Arts, l'exposition Alger-Oran, le militantisme à l'occasion des journées de la femme... Cet artiste hors du commun, après avoir déjà exposé ses peintures au Pouldu où il a vécu, il y a quelques années, revient en résidence à la Longère.

 

« On me dit solitaire, il est possible que je le sois, ce qui est sûr c'est que plonger dans le travail de gravure sur le thème de l'exode exige une profonde solitude. Car j'ai l'impression, ce qui n'est pas pour me déplaire, d'être dans le destin, le secret, la clandestinité de mes personnages ».

 

Intervention en prison

 

Afin de suivre le processus d'études, de réalisations et de créer un lien avec l'artiste, le public pourra le rencontrer librement, tous les samedis de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Le vendredi 14 mai, à 20 h 30, pour recevoir les témoignages sur l'exil une réunion débat est programmée à 20 h 30 et le vendredi 11 juin, Georges Le Fur parlera de ses interventions à la prison de Ploemeur, « Quel exil en cellule ? ».

 

La Longère, place des Anciens-Combattants (près de la salle des fêtes).

 

 

Source Ouest France édition du 12 mai 2010

Commenter cet article