Ecole du louvre à Quimper: "Néo-impressionnisme"

Publié le par ebft

 

ecole-louvre.jpg

 

1886 marque une évolution radicale dans l’histoire de la peinture impressionniste. Seurat et Signac participent, grâce à l’appui de Camille Pissarro, à la huitième (et dernière) exposition impressionniste. Seurat y présente une toile qui fera office de manifeste : Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte. Cette nouvelle génération d’artistes est profondément influencée par l’étude des couleurs en plein air et la palette claire des impressionnistes ; mais elle adopte une méthode différente, appuyée sur l’étude et l’application des théories de Chevreul sur le contraste simultané des couleurs. Une nouvelle vision de la peinture qui divise le groupe des impressionnistes.

Seurat est le fondateur du « néo-impressionnisme ». A la mort prématurée de ce dernier en 1891, Signac prend la tête de ce mouvement et développe, durant près de cinquante ans, l’approche picturale mise au point aux côtés de son ami Seurat. Les deux artistes accordent tous deux une grande importance aux recherches graphiques : le dessin, mais aussi l’aquarelle, sont des supports privilégiés de leurs recherches esthétiques. La théorisation par Signac de la méthode picturale permettra à ce nouveau mouvement de connaître une large diffusion, en France et en Europe.

 

mardi 9 novembre : Divisionnisme, pointillisme : un héritage impressionniste ?

lundi 15 novembre : Georges Seurat et Paul Signac

lundi 22 novembre : Le dessin néo-impressionniste : un apparent paradoxe formel

lundi 29 novembre : Diffusion et postérité du néo-impressionnisme

 

Ce cycle est assuré par Jeanne-Marie David, chargée de mission au musée des beaux-arts de Rouen.

 

Cycle thématique de 4 séances d’1h30, les lundis de 18h30 à 20h00,

Salle Chapeau Rouge,

rue de Falkirk, Quimper

 

Contact et inscription

Musée des Beaux-Arts

Téléphone : 02.98.95.45.20

Inscriptions dans la limite des places disponibles.

 

Les inscriptions se font pour le cycle complet de 4 conférences.

Plein tarif : 32 €

Tarif réduit (moins de 28 ans, les demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA) : 20 €

Publié dans Beaux-Arts de Quimper

Commenter cet article