Après avoir vivoté, les ateliers d'artistes se développent à Pont-Aven

Publié le par ebft

ateliers-pont-aven.jpg
Anne Stouvenel
, responsable des ateliers d'artistes, et Nicole Morvan, adjointe à la culture. Créées en 1986, les résidences ont vivoté durant plusieurs années, jusqu'à l'arrivée d'Anne Stouvenel en 2008, recrutée pour leur développement.

Vous parlez d'une grosse évolution des ateliers d'artistes. Pouvez-vous préciser pourquoi ?

En 2008, un cahier des charges a été rédigé avec la participation des artistes en résidence et les écoles des Beaux-Arts. Ce qui a permis d'obtenir, en 2009 auprès de la mairie, la gratuité des ateliers et également par le biais de subventions, (conseil général, conseil régional Bretagne et direction régionale des affaires culturelles), un budget alloué aux artistes. L'année prochaine, nous ferons en sorte de rendre plus visible le travail des artistes.

Vous avez reçu de nombreux dossiers de candidature pour 2010, comment s'est passée la sélection ?

Nous avons eu 80 candidatures pour l'année 2010, soit dix fois plus que l'année précédente. Le jury, présidé par Isabelle Biseau, le maire, était composé de représentant d'écoles d'arts, des affaires culturelles, d'artistes, etc. Nous avons dû être rapides et définir les priorités. Six artistes ainsi qu'un collectif, Mamie et Küster, (chorégraphe et musicien), ont été sélectionnés.

Parlez-nous des critères de sélection...

Tout d'abord, le but n'était pas de remplir les ateliers mais de trouver des projets intéressants, sur les critères suivants. Est-ce le bon moment pour l'artiste et en a-t-il besoin ? Venir à Pont-Aven est-il important pour la réalisation de son projet ? Si le projet n'est pas spécifique à Pont-Aven, le travail de l'artiste est-il intéressant ? Et enfin, nous voulions sélectionner un ancien étudiant d'une école des Beaux-Arts du Finistère.



Source Ouest France édition du 11 décembre 2009

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article