Musée de Pont Aven. Les Journées européennes du patrimoine

Publié le par ebft


Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservatrice du musée, part en congé de maternité. Elle sera remplacée par son adjointe, Camille Armandary. Elles posent ici devant le portrait de Marie Lagadu, de Paul Sérusier.

Les Journées européennes du patrimoine, organisées par le ministère de la Culture, se dérouleront les 19 et 20septembre prochains. Le thème retenu cette année est «Un patrimoine accessible à tous».

Visites en langue des signes

Pour sa quatrième participation aux Journées du patrimoine, le musée de Pont-Aven est parti de cette idée pour proposer des visites adaptées à différents publics. «Peut-être à d'autres personnes qui n'ont pas l'habitude de venir au musée», précise Ann Stouvenel, responsable du service des publics. Le programme prévoit une visite en breton, ainsi qu'une visite en langue des signes menée par l'association SIAVS 29 (Service d'interprétariat et d'accompagnement à la vie sociale).

Constat d'oeuvres

Le terme accessible signifiant également plus abordable, désacralisé, trois oeuvres seront aussi exposées dans le musée afin que les petits, mais aussi les grands, puissent les examiner. Chacun pourra les regarder à la loupe pour établir un constat d'oeuvre. Il s'agit de vérifier les dommages subis par la toile, les manques, et de l'analyser. Celles-ci seront accessibles à tous, de 10h à 18h, sur les deux jours.

24.000 visites en juillet et août

Le dimanche, une médiation sur l'exposition Maurice Denis et la Bretagne complétera le programme de ces journées gratuites. Un tout premier bilan de cette exposition de l'été a déjà été tiré par Estelle Guille des Buttes-Fresneau, la conservatrice. L'exposition sur Maurice Denis a reçu 24.000 visites entre juillet et août. Le catalogue est épuisé et le musée réédite des affiches et des cartes postales. Estelle Guille des Buttes passe désormais le relais pour plusieurs mois à son adjointe, Camille Armandary, le temps de son congé de maternité. Son retour est prévu pour janvier 2010.

source Le Télégramme édition du 3 septembre 2009

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article