Exposition de Gauguin et des Nabis à la maison Marie-Henry

Publié le par ebft


Le Pouldu à Paris... Comment découvrir en même temps le quotidien des artistes et leurs oeuvres ? Tout simplement en allant à la maison Marie Henry où vécurent Gauguin et ses amis parisiens Les Nabis. M. Taburet a fait la visite des lieux en présence en autre du sénateur Louis Le Pensec, du maire de Clohars-Carnoët, Marcel Raoult, de Françoise Witté et de Caroline Boyle-Turner. « Gauguin et Les Nabis parisiens se sentaient tout à fait chez eux, dans la maison où les a accueillis Marie Henry. » explique M. Taburet. De 1889 à 1893, les artistes comme Gauguin, Filiger et Sérusier se retirent au Pouldu après leur échec à Paris. Et leurs amis Les Nabis, restés à la capitale, s'enthousiasment pour leurs oeuvres inspirées de la Bretagne. Le Pouldu à Paris... Ainsi, « ils transposent les couleurs et les leçons du Pouldu sur leurs sujets de prédilection : les fiacres, les omnibus, les promeneuses des Tuileries... » précise M. Taburet. Mme Boyle-Turner, directrice de l'école des Beaux-Arts à Pont-Aven a commenté les estampes de Bonnard, Serusier, les images d'Epinal, et les reproductions des tableaux de Gauguin, avec M. Taburet. Et tout ceci dans un décor simple du quotidien des peintres : leurs chambres, la salle de bain, les verres, les couverts, etc. Quant à Mme Witté, présidente de l'Association des amis de la maison Marie Henry, elle se réjouit de l'intérêt porté à cette maison. Ce lieu a la vocation depuis sept ans d'initier le public à la peinture des Nabis et de Gauguin « qui a influencé l'Art du XX e siècle. »

source Le Télégramme édition du 11 Juillet 2000

Commenter cet article