Retour sur l'envers du Musée des Beaux Arts de Quimper

Publié le par ebft


Ses salles et catalogues d'exposition forment, en quelque sorte, la vitrine du Musée des Beaux-Arts de Quimper. En les parcourant, chaque visiteur se fait une idée - sa propre idée - de la richesse des collections du lieu. D'autres oeuvres « sommeillent » en réserve : d'aucunes seront parfois montrées à l'issue d'un bref nettoyage ou d'une période de restauration; d'autres demeureront dans l'ombre une éternité peut-être; d'autres encore connaîtront la lumière dans un autre lieu, à l'occasion de telle ou telle exposition thématique ou monographique. Ce que les visiteurs du lieu ne peuvent deviner - exceptés les plus au fait du fonctionnement des musées - s'articule en une quantité de rouages, de décisions, de choix qui reflètent à la fois le quotidien intime du musée et sa réputation à l'extérieur. Qu'il s'agisse de conservation, de restauration, d'acquisition ou de prêt d'oeuvres. C'est une partie de cet envers du décor qui a été dévoilé  au fil d'une série en six épisodes dans le journal le télégramme en Août 2002.

L'occasion pour nous de vous faire revivre ces six épisodes à l'aide des liens suivants:

L'envers d'un musée (1) : "La seconde main du Christ"

L'envers d'un musée (2) : « Prêter, c'est communiquer » !

L'envers d'un musée (3) : « Saint-Paul » restauré

L'envers d'un musée (4) : Conservateur chasseur d'art

L'envers d'un musée (5) : L'illusion de trésors cachés

L'envers d'un musée (fin) : les dessins de la pénombre

 

Publié dans Beaux-Arts de Quimper

Commenter cet article