Retour sur une visite du pays du soleil levant

Publié le par ebft

« Bien mal acquis profite toujours à quelqu’un »,


Cette citation de Paul Léautaud est assurément d’actualité. La récupération intellectuelle du travail accompli par mes ainés, suite à la visite d’une télévision japonaise à la Maison Marie Henry, ne m’étonne même plus.

 

Non rien n’est fortuit dans les relations internationales que l’association des Amis de la Maison Marie Henry et MM. Taburet ont établies au cours des années. Cette actualité est l’occasion de nous rappeler la visite de sept journalistes nippons à la découverte de la Bretagne, dans les murs de la Maison Marie Henry pour une exposition sur « le japonisme »

Le Japon à la maison Marie-Henry

 


Vendredi après-midi, sept journalistes japonais représentant de grands journaux nippons ont visité la maison Marie-Henry, au Pouldu. Une étape sur la Route des peintres pour mieux faire connaître la Bretagne au Japon.

 

La délégation nippone conduite par Marie-Pierre Rivière, de la Route des peintres, et Robert Laurent, responsable du service tourisme à la CCI de Brest, a donc visité la Maison Marie Henry qui expose actuellement sur « le japonisme ». Une visite au pas de course en raison d'un programme très chargé, mais une visite «utile »: Elle entre dans le cadre d'un Eductour pour vendre la Bretagne aux Japonais », confie Robert Laurent.

La CCI de Brest, profitant de l'Eductour Japon Brest-96 » avec la compagnie aérienne Ana et le tour opérator Hallo Tours, a en effet voulu que la visite de la Bretagne « ne s'arrête plus seulement à Rennes ou au Mont-Saint-Michel. Il a donc décidé de saisir l'opportunité de Brest 96 pour établir une nouvelle destination sur le marché japonais en mettant l'accent sur la culture maritime et la culture celte: route des peintres, calvaires, enclos et autres...», précise le responsable touristique de la CCI.

Le Japonais Mizushiso Yamaguchi, rédacteur en chef du premier quotidien nippon, le journal « Yomiuri Shim-bun » (15 millions d'exemplaires) a donc visité l'exposition organisée par

MM.Taburet père et fils. Il était accompagné de liyama, responsable culturel de l'Asashi Shimbum (10 millions d'exemplaires) et du rédacteur en chef du Manichi Shimbum (4 millions d'exemplaires), Toshhihiko Nishi.

Deux autres journalistes photographes étaient présents avec Yoichi Kubota, directeur général de Ana France, et Sasaki, directeur général de Hallo Tours France, accompagnés des managers de Tokyo et de Jean-Martial Vezins, rédacteur en chef de France Japon Infos.

Cette délégation, qui a vécu sur le site les deux derniers jours de Brest 96, a, dans la foulée, visité les enclos de Lampaul-Guimiliau, Saint-Thégonnec ; elle a été reçue par le préfet et la CCI à Tréguier, découvert Perros-Guirec, Pont-Aven et Clohars sur la Route des peintres et a poursuivi jusqu'à Carnac avant de repartir rejoindre Paris. Un bon aperçu donc de ce que la pointe ouest de Bretagne peut proposer aux touristes japonais ; une visite au cours de laquelle les contacts établis semblent des plus favorables et qui, à travers les plumes de ces signatures nippones, fera sans doute commencer la Bretagne au Mont-Saint-Michel.

 

Source Ouest France 27 Juillet 1996

 

 

Commenter cet article

Laurent 28/06/2009 10:58

merci et bravo pour votre vigilance. Continuez!