L'étrange Yves Elléouët au musée des Beaux-Arts de Quimper

Publié le par ebft


Une rétrospective d'un artiste trop tôt disparu, surtout reconnu pour son oeuvre littéraire. Pourtant sa peinture est étonnante.

 

Sa peinture est foisonnante, sans doute trop éclectique, mais on se laisse prendre par la magie qui émane des tableaux.

Yves Elléouët aurait pu être plus célèbre. N'a t-il pas épousé Aube, la fille d'André Breton, fréquenté le cercle étroit des surréalistes, participé à des manifestations du groupe en 59 et 61 ? Mais l'homme est avant tout très indépendant, refuse d'être médiatisé, aime partir à l'aventure.

Aussi doué pour la plume que pour le pinceau, il ne peut cependant se consacrer aux deux en même temps, même si l'écriture apparaît ici ou là dans sa peinture et si la littérature l'inspire. Quand il doit faire bouillir la marmite, il abandonne tout avec rage. C'est un personnage entier, qui a laissé derrière lui des souvenirs mélancoliques, grand écrivain pour Pierre Jakez Hélias, Xavier Grall et bien d'autres.

Sa peinture explose

Sa peinture méconnue explose pourtant aux cimaises du musée. Un DVD raconte son parcours heurté mais aussi sa filiation à la Bretagne, sa famille était originaire de la Roche-Maurice, il a peint à Argenton avec Charles Estienne à l'instar de Degottex, avec Pierre Jaouen à Ploudalmezeau, il a été pêcheur à Lesconil, il était très lié à Calder qui séjournait à l'embouchure du Trieux...

Sur les murs, les séries se suivent et ne se ressemblent pas, inspirées par ses coups de coeur du moment, passant du surréalisme à l'expressionnisme abstrait puis à la figuration libre avant l'heure et enfin à des paysages tout en douceur dans des tons d'aquarelle, apaisant et surprenant ! L'exposition foisonnante étonne par sa richesse augmentée de beaucoup de documents (photos, lettres, esquisses). Un superbe catalogue édité par Coop Breizh accompagne l'exposition.

Visite commentée de l'exposition du 13 juillet au 31 août à 16 h, tous les jours (gratuit). Horaires d'ouverture : juin : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h sauf le mardi ; en juillet et août : tous les jours de 10 h à 19 h, y compris le 14 juillet et le 15 août. Tarifs : 4,50 €/2,50 €.


Source Ouest France édition du 19 Juin 2009

voir également notre article:

Yves Elléouët, rétrospective au musée des Beaux Arts de Quimper

Publié dans Beaux-Arts de Quimper

Commenter cet article