Deux nouvelles hôtesses à la maison Marie-Henry

Publié le par ebft

Stéphanie Lanoy et Claire Le Bloa, les deux nouvelles hôtesses de la Maison Marie Henry

Dans l'ambiance rustique et savamment recrée de l'auberge Marie-Henry, où séjournèrent Gauguin et ses nombreux amis peintres, les visiteurs, curieux, amateurs d'art, historiens, étudiants collectionneurs et autres amateurs éclairés découvriront, grâce à deux nouvelles hôtesses, le « Japonisme », jusqu'à la fin de la saison.

 

Pour renforcer les deux autres hôtesses, Stéphanie Lanoy, 22 ans, Cloharsienne diplômée de tourisme et Claire Le Bloa, 22 ans également, Nantaise originaire de Moélan, préparant un master d'archéologie, guideront les visiteurs, lors des visites guidées dans les pièces de la « Maison de Marie Poupée » et les initieront aux peintures, gravures et documents rares ou inédits, une juxtaposition d'oeuvres et d'objets difficiles à réaliser dans un musée, mais qui trouve place dans ce lieu de mémoire où s'est élaborée la révolution picturale qui a dominé le XX e siècle. Avec la complicité de ces jeunes et charmantes hôtesses, les visiteurs, à travers « le port d'Osaka » d'Hiroshige, le peintre préféré de Van Gogh, Pissaro et Emile Bernard, par le biais de « De la Petite Fille de Pont-Aven », d'Emile Dezaunay, ami de Maufra, qui vécu lui aussi au Pouldu, découvriront les estampes et le japonisme typique de l'époque « Nabis ».

Source Ouest France édition du 28 Juillet 2005

Commenter cet article