Les chaumières de Claude-Emile Schuffenecker

Publié le par ebft

Le dépôt de l'oeuvre de Claude-Emile Schuffenecker au musée de Pont-Aven, est né d'une rencontre en janvier, à Paris, entre Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservateur et Pierre Maillard, marchand d'art et collectionneur.

La présentation permanente de la collection du musée de Pont-Aven s'enrichit d'une oeuvre de Claude-Emile Schuffenecker (1851-1934), peintre et collectionneur de l'avant-garde. Ce dépôt est né d'une rencontre en janvier, à Paris, avec Pierre Maillard, marchand d'art et collectionneur. Le nom de Schuffenecker a attiré l'attention d'Estelle Guille des Buttes-Fresneau, conservateur, parce que ses oeuvres sont rares. Jill-Elyse Grossvogel, historienne d'art et auteur du «Catalogue raisonné de Schuffenecker», a authentifié le tableau. Elle fait autorité dans les plus grandes maisons de marchands d'art et est à l'origine de l'exposition Schuffenecker de 1996, au musée de Pont-Aven. Elle est restée très proche du musée depuis cette date. L'oeuvre sera placée à côté d'une autre oeuvre de l'artiste, le «Portrait de Madame Champsaur», pour mieux illustrer le parcours de l'artiste qui a évolué au cours de sa carrière. Cette oeuvre «Chaumières au bord de la mer» permet de découvrir un paysage peint par l'artiste dans les environs de Concarneau, en 1886, année durant laquelle il initie la rencontre entre Émile Bernard et Paul Gauguin.

L'influence de Seurat

On voit l'influence de Gauguin sur le portrait et l'influence de Seurat sur le paysage. Schuffenecker était capable de changer de style tous les jours au gré de ses humeurs. C'est ici une touche à caractère pointilliste. Le dépôt de cette huile sur toile (54 x 73cm) est prévu pour deux ans.

source le Télégramme édition du 22 Mai 2009

Publié dans musée de Pont-Aven

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article