La vision du sermon, de Gauguin décryptée

Publié le par ebft


Le 28 Avril 2009, au musée des Beaux-Arts, le père Mazéas et André Cariou ont décrypté le tableau de Paul Gauguin...

 Le père Michel Mazéas, curé de Saint Corentin et éminent bibliste, a, devant une belle assemblée, apporté quelques éclaircissements sur le texte de la Genése qui raconte le combat de Jacob avec l'ange. Derrière lui, le tableau de Gauguin et son interprétation d'artiste qui sera décryptée par André Cariou. Ce texte de la Genèse a eu, tout au long des siècles plusieurs interprétations, que ce soit dans le Judaïsme qui penche pour une lutte de Jacob contre son ange gardien (Elie Wiesel) « Jacob lutte contre le moi en lui qui doute de sa mission » mais aussi symbolique « la lutte entre Israël et les nations (Rachi en 1105) ou contre les forces du mal ». La blessure sur la hanche désignerait la circoncision ou toucherait le lieu de la reproduction et la spécificité d'Israël.

Dans la tradition chrétienne, plusieurs voix se font entendre, mais à chaque fois ce qui ressort c'est la lutte de l'homme, Jacob, la rencontre avec Dieu qui peut être violente, l'épreuve de la foi. Cependant en conclusion, le père Mazéas souligne qu'au XIX e siècle ce texte n'était pas dans la liturgie, mais il a pu être raconté par le curé pendant le sermon.

Pour André Cariou, la présence de la vache qui n'existe pas dans les textes est sans doute l'hypothèse du prix du combat, mais aussi l'image de la nature animale de l'homme « Il faut nourrir la bête », dit Gauguin dans une lettre. Par ailleurs, le personnage à droite, ajouté tardivement, serait sans doute un autoportrait de Gauguin qui ferait face au personnage féminin sophistiqué à gauche, Madeleine. Le tableau devient alors le combat contre la tentation avec ce rouge antinaturaliste qui l'envahit et montre la lutte de l'artiste contre lui-même. Une conférence absolument passionnante !

source Ouest France édition du 29 avril 2008

Publié dans Beaux-Arts de Quimper

Commenter cet article