Le timbre la Fleur d'Ajonc a attiré de nombreux visiteurs à Pont-Aven

Publié le par ebft



400 souvenirs philatéliques, 600 collectors de timbres sur la Bretagne, de très nombreux carnets de timbres sur la flore, dont un sur la fleur d'ajonc ont trouvé acquéreur, dans le bureau temporaire de la Poste, installé au musée samedi et dimanche.

Sans compter les 555 cartes postales postées dans la boîte installée sur les lieux. « Des cartes que les gens se sont envoyés à eux-mêmes ou aux personnes chères, pour un clin d'oeil sympa », s'amuse, Yvelin Laviec, directrice de la Poste de Concarneau et de Trégunc.

Le musée a enregistré 500 entrées, gratuites pour l'occasion. Les visiteurs du samedi matin ont fait la connaissance de Noémie Millot, nouvelle reine des fleurs d'ajonc. Elle s'est prêtée avec grâce et patience à une séance de photos souvenirs, et elle a dédicacé de nombreuses cartes.

« C'est un grand honneur pour le musée de présenter, en avant-première, ce timbre de la fleur d'ajonc, pour laquelle Théodore Botrel avait un goût certain. Je remercie la Poste, préférant habituellement une ville de préfecture, d'avoir choisi Pont-Aven pour fêter cet événement », a souligné Estelle Guille-des-Buttes-Fresneau. Conservateur du musée, elle met aussi en avant la Fête des fleurs d'ajonc, créée en 1905 par Théodore Botrel : « C'est une très belle fête, ancêtre de toutes les fêtes folkloriques de Bretagne. Je vous la recommande chaleureusement. » Pourquoi Théodore Botrel a choisi la fleur d'ajonc comme emblème de la fête ? La réponse se trouve peut-être dans un article du peintre Maufrat, daté de 1 899, où il répond à la question de Charles le Goffic. « Quelle est la fleur symbolique de la Bretagne ? L'ajonc, fleur épineuse des terrains les plus difficiles, la fleur la plus forte et la plus tenace. L'ajonc est jaune, couleur qui symbolise à la fois la puissance et l'idéalisme. »

Pour Isabelle Biseau, le maire, le choix de la fleur d'ajonc « est dû au fait que cette fleur a attiré les artistes sur les bords de l'Aven. » Un timbre qui fait donc honneur à Pont-Aven et son histoire.

source Ouest France édition du 29 Avril 2009

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article