Art à Lorient. La gravure sur bois s'explique au Faouëdic

Publié le par ebft

Depuis deux semaines déjà, les curieux peuvent admirer les oeuvres des deux graveurs, Jean-Yves Boislève, ancien directeur de l'école d'art de Lorient, et Claude Huart, à la galerie du Faouëdic. Jeudi après-midi, c'était démonstration et explications des techniques de gravure. Ciseaux à bois, spatule de cuisine en main, calque et rouleaux, il réalise sous les yeux de la vingtaine de participants une gravure sur bois en couleur. Un petit poisson jaune tiré en plusieurs exemplaires.

Plaisir des yeux

Passionnés, néophytes ou peintre du dimanche, ils sont tous épatés par la technique de l'artiste. « Ses gravures sur bois sont vraiment modernes avec des inspirations africaines, je ne me rendais pas compte de la manière dont il réalisait ses gravures, j'ai désormais tout compris à sa technique », confie une des participantes, visiblement sous le charme. D'autres sont des anciens élèves du maître, comme Michel Lenormand qui fait lui-même de la gravure mais aime toujours voir son ancien professeur travailler. Rien que pour le plaisir des yeux... Ceux qui ont raté l'exposition « deux hommes de l'estampe », pourront se rattraper ce week-end. Elle se tient jusqu'à demain soir, à la galerie du Faouëdic.

source le télégramme édition du 19 Juillet 2008

Publié dans Claude Huart

Commenter cet article