Le portrait de Marie Lagadu par Sérusier revient à Pont-Aven

Publié le par ebft


Paul Sérusier (1864-1927)
Portrait de Marie Lagadu, 1889
Huile sur toile - 62 x 47 cm, signature dans l'angle inférieur droit PS
Pont-Aven, Musée


Marie Lagadu était servante dans l'une des auberges de Pont-Aven, et c'est à cette occasion que Sérusier a fait sa connaissance. Le peintre a représenté Marie Lagadu en buste de trois quarts dans son habit de servante et portant la coiffe de travail typique de Pont-Aven. Marie Merrien surnommée Lagadu (« les yeux noirs en breton), travaillait à la célèbre auberge Le Gloannec et a également posé pour Gauguin. L'intérêt artistique de cette oeuvre est incontestable, puisque Sérusier reprend très fidèlement les principes énoncés par Gauguin dans le Bois d'Amour. Cette oeuvre, en provenance de la famille du peintre Maurice Denis, a été achetée par la ville de Pont-Aven avec le soutien de Dan Mayer généreux donateur de la moitié de cet investissement, et le Fram, pour un montant total de 50 000 €. En cours de restauration, pour quelques semaines, par Madeleine Fabre, restauratrice homologuée des musées de France, qui effectuera le nettoyage du vernis, l'analyse des repeints, et mènera également une étude scientifique sur cet oeuvre. Elle sera à demeure en mars au Musée de Pont-Aven pour effectuer cette restaturation afin de mieux communiquer auprès de la population.

Cette opération de restauration, chiffrée à 1 500 €, est entièrement financée par le Crédit Mutuel de Bretagne, le Rotary Club de Concarneau et de l’Association des Amis du Musée de Pont-Aven. Ce tableau sera visible au musée l'été prochain.


Estelle Guille des Buttes-Fresneau et son assistante Camille Armandary présente le portrait de marie Lagadu...

Publié dans musée de Pont-Aven

Commenter cet article