Expos. La Cornouaille aux couleurs de Gauguin

Publié le par ebft

Cette année, la Cornouaille célèbre Gauguin. De multiples animations vont s'étaler sur plusieurs mois pour commémorer le centième anniversaire de la mort, en 1903, du peintre qui a donné à Pont-Aven sa renommée mondiale. Deux expositions très exceptionnelles, à Quimper et Pont-Aven, constitueront les événements-phares de cette année Gauguin.

150 e anniversaire de la naissance de Van Gogh, 100 e anniversaire de la mort de Gauguin... Même les hasards des calendriers rapprochent ces deux peintres d'exception dont les relations furent un tantinet tumultueuses. Au point que l'hypothèse a même été émise que Van Gogh ne se serait pas coupé l'oreille tout seul et que Gauguin n'y serait pas totalement étranger, au soir de leur plus âpre dispute à propos d'Arles et Pont-Aven. Hypothèse a priori fantaisiste...

Paris, Quimper et Naples

Pendant que la Hollande célèbre Van Gogh, la Cornouaille, elle, va se mettre aux couleurs de Gauguin, et pas seulement à Pont-Aven. Quimper va en effet accueillir cet été (12 juillet-30 septembre) la plus importante exposition jamais consacrée à Gauguin et à l'école de Pont-Aven. C'est le fruit d'une collaboration entre le musée du Luxembourg de Paris, le musée des Beaux-Arts de Quimper et le musée Capodimonte de Naples (*), trois villes qui accueilleront successivement cette exposition commémorative. Une centaine d'oeuvres d'art, essentiellement des peintures mais également quelques dessins et sculptures, porteront les signatures de Gauguin et d'autres peintres qui se sont illustrés sous le ciel cornouaillais : Bernard, Sérusier, Moret, Maufra, Filiger, O'Conor, Delavallée, De Haan... De prestigieuses collections étrangères (USA, Japon, Argentine et même le musée du Vatican) ont apporté leur contribution à cette très exceptionnelle rétrospective qui devrait attirer des dizaines de milliers de visiteurs dans le vaste musée de Quimper, ville qui célébrera un autre événement majeur en juillet : le 80 e anniversaire du Festival de Cornouaille.

De Pont-Aven au Pouldu

Le musée de Pont-Aven devrait bénéficier des retombées de cette exposition quimpéroise et attirer encore plus de visiteurs qu'à l'accoutumée. Lui aussi, bien entendu, se mettra aux couleurs de Gauguin avec la présentation, du 28 juin au 29 septembre, d'une cinquantaine d'oeuvres majeures de l'école de Pont-Aven, de provenance française et étrangère. Gauguin, Bernard, Sérusier, Filiger, Denis, Maufra, Moret, Seguin, Jourdan, O'Conor, Verkade, de Haan... Les artistes les plus représentatifs de l'école seront presque tous là. Les visiteurs seront également conviés à retrouver l'atmosphère de l'époque, cette fois au Pouldu (Clohars-Carnoët) où la maison Marie-Henry offre une reconstitution fidèle de l'auberge dans laquelle Gauguin et ses amis refaisaient le monde. Meubles et objets de l'époque, peintures, gravures, documents... Cette troisième étape, sur les traces de Gauguin, est aussi une invitation à partir à la découverte de sites qui ont beaucoup inspiré les peintres de Pont-Aven. * Le palais du Luxembourg, à Paris, a été construit par Marie de Médicis. D'où, en forme d'héritage culturel, les relations qui unissent le musée du Luxembourg et le musée de Naples. Cette exposition Gauguin en constitue une illustration.

source le télégramme édition du 11 mars 2003

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article