Musée de Pont-Aven. La palette s'enrichit encore

Publié le par ebft



Estelle Guille des Buttes-Fresneau, le conservateur du musée, présente ici une oeuvre de Maurice Denis, « Hommage à Notre-Dame du Folgoat ».



Le musée de Pont-Aven continue à enrichir ses collections : cette année, 14 nouvelles oeuvres lui ont été données ou vendues. Il en possède déjà un millier.Année après année, sur un rythme d'une quinzaine d'oeuvres, le musée de Pont-Aven se constitue une précieuse collection où la Bretagne occupe une position centrale. Les Amis du Musée, association que préside Yves-Marie Le Glouannec, continuent à jouer un rôle essentiel dans cet enrichissement permanent du fonds pontaveniste, et cette année, ils ont fait don de trois nouvelles oeuvres : un tableau de Maurice Denis réalisé en 1921, « Hommage à Notre-Dame-du-Folgoat », mais aussi une vue du « Port de Pont-Aven », réalisée à la fin du XIX e siècle par Emil-Benediktoff Hirschfeld, et une « Elévation » de Charles Filiger, réalisée en 1893 et achetée aux Amis de la Maison Marie-Henry, du Pouldu. Autre don : une « Bretonne de profil » peinte en 1927 par Paul-Auguste Masui et offerte par le fils du peintre après l'exposition qui lui avait été consacrée en 2007.

Un tableau de Sérusier

La Ville de Pont-Aven, avec l'aide d'un généreux mécène, a elle aussi apporté sa pierre à l'édifice en achetant un tableau de Sérusier, « Portrait de Marie Lagadu ». On en reparlera très prochainement. Mais l'apport le plus important de cette année, c'est le don par la famille du peintre de neuf tableaux signés « Jean-Georges Cornelius » (1880-1963). A la fois mystique et torturé, comme pouvait l'être son grand ami Bernanos, cet artiste d'origine alsacienne qui entretenait de fortes attaches avec la Bretagne a laissé une oeuvre très dérangeante, où la prière ressemble à une douleur, où les corps apparaissent meurtris et où sa région de coeur prend des teintes crépusculaires.

L'été de Maurice Denis

Avec ces nouveaux apports, le musée de Pont-Aven est plus que jamais au coeur de la vie artistique bretonne, et l'exposition d'été prévue l'année prochaine en fournira une nouvelle démonstration évidente, puisqu'elle sera consacrée à Maurice Denis, grand théoricien de la bande à Gauguin. Pour nous faire patienter jusque là, le musée nous proposera du 31 janvier au 1 er juin une exposition consacrée à Emma Herland (1856-1947), artiste injustement oubliée, peintre des costumes et genres de vie bretons. Enfin, on achèvera l'année 2009 avec Maurice Chalas (1862-1947). Organisé en partenariat avec le musée de Bourgoin-Jallieu, cet événement constituera la première présentation d'oeuvres de cet artiste depuis... 1952.




source le télégramme édition du 9 décembre 2008

Publié dans musée de Pont-Aven

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article