Vernissage de l'exposition Jean Renault

Publié le par ebft


Samedi après-midi avait lieu était le vernissage de l'exposition Jean Renault qui durera jusqu'au 28 mai. L'artiste est venu accrocher dans la célèbre maison des paysages du pays en harmonie avec les murs d'un lieu où le temps s'est arrêté. L'attachement au pays de Clohars-Carnoët est au coeur de cette exposition. Le peintre qui a commencé la peinture en 1949, est rapidement tombé sous le charme des paysages d'ici dont il dira :
« L'ocre des blés et le bleu de la mer ont provoqué mon envie de faire de la peinture ».

Des années soixante nos jours

Si les meubles de la vieille demeure ont été quelque peu bouleversés par un style inattendu, les premiers visiteurs étaient séduits, samedi, par la discrétion et la modestie d'un homme qui porte une expression artistique vivante. La visite des pièces de la maison vous fera contempler : « les baigneurs » créés en 1985, souvenirs d'une enfance passée au gré des plages du Pouldu. L'escalier est habillé de dessins sous-verre des années 90 « Le bateau » et quatre créations sur Port Sac'h. La promenade que propose l'artiste passe aussi par « Kerchere » (2002), « La Roche-percée » (1987), ... « La mare dans le verger » (1987), « Kervigarec » (1967), « Le Kérou » (mosaïque de 1985) et « Kermaria » (1967). La répétition de 67 fois le Kérou se trouve dans la salle de restaurant, idéalement posée contre un mur vielli dont les teintes sont connexes avec ce grand format. Jean Renault explique aussi son évolution artistique dans le temps : « On commence par des nouvelles et on termine par des sagas », voilà qui résume assez clairement une démarche artistique profonde, invitation à l'humilité et à la curiosité.

Vernissage de l'exposition Jean Renault


Dans la salle de restaurant de la Maison Marie-Henry, Jean Renault a choisi d'exposer « Les répétitions », le site du Kérou en 67 images. L'oeil s'imprègne de l'espace, le sujet est omniprésent.






source le télégramme édition du 12 avril 2006

Publié dans Jean Renault

Commenter cet article